Appeler
+33 6 78 74 08 90
Contact
marie@atelierdalangeac.com
· · · Commentaires

Fanny Robert donne une seconde vie aux bijoux en or

· · · Commentaires

Noir Carat, la seconde vie des bijoux anciens

Fanny Robert a toujours aimé porter des bijoux. Bagues, boucles d’oreilles, superpositions de colliers… Sa boîte à bijoux était remplie de bijoux en tout genre : plaqué or, bijoux fantaisie, vermeil… Des pièces acquises pendant ses sessions shopping, offertes par ses amis pour ses anniversaires ou dénichées sur des marchés lors de ses voyages à l’étranger.

Puis à 25 ans, elle reçoit son premier bijou ancien : une petite bague en or, très simple, en forme de nœud. C’était celle de sa maman, le cadeau d’anniversaire de ses 18 ans. Au-delà de l’histoire familiale et du lien sentimental, cette bague devint une des préférées de Fanny, puisqu’elle ne bougeait pas : pas de marques d’oxydation, pas de déformation, et un doré qui ne ternit pas. Quelques mois plus tard, Fanny prend conscience que cette boite à bijoux débordante ne contenait plus que des bijoux qu’elle ne portait plus puisqu’elle préférait de loin porter sa jolie bague en or. 

Elle réalise alors à quel point les beaux bijoux en or et notamment les bijoux anciens, ont une véritable aura, une intemporalité certaine qui nous attire et nous donne envie de les porter sans cesse.

Elle emménage à ce moment-là avec Matthieu, son conjoint. Matthieu, grand afficionado des salles de vente aux enchères pour dénicher de jolies montres anciennes, l’initie à son hobby. Fanny découvre alors un monde de possibilités : les montres, pas son truc, en revanche, les bijoux anciens mis aux enchères, voilà qui attise sa curiosité ! Et le déclic se fait. Puisque ces jolies pépites existent déjà et qu’elles cherchent de nouveaux propriétaires, pourquoi ne pas leur donner une nouvelle vie ? Pourquoi continuer à produire et extraire de l’or alors qu’il y a déjà des trésors qui dorment dans nos tiroirs ?

Il fallait faire quelque chose et remettre ces perles du passé sur le devant de la scène ! Noir Carat était né.

Pour sa boutique en ligne, Fanny chine et restaure de beaux bijoux vintage, tous en or 18 carats (18K). Des bagues Art Déco, des créoles ciselées, des broches travaillées, des pendentifs et camées anciens. Des bijoux parfois ornés de pierres précieuses ou semi-précieuses.  Chaque bijou, qu’elle nomme « pépite » est un bijou de seconde voire troisième main mais ils sont tous en excellent état, prêts à vivre leur nouvelle vie auprès de femmes et d’hommes qui chériront leur nouvel accessoire pour de nombreuses années. 

Ce qui anime Fanny, c’est l'idée de savoir que ces pépites vont être à nouveau aimées. L’idée de de transmission est aussi une idée à laquelle elle est très attachée et qui l’émeut beaucoup. Penser que le bijou n’a pas une mais plusieurs histoires, qu’il a eu un passé, un présent aujourd’hui et qu’il aura aussi un futur, grâce aux générations à venir. 

Boucles d'oreilles créoles

Un projet responsable

Pour Fanny, l’état actuel du monde mène à la réflexion : il est difficile de ne pas être sensibilisé à l’écologie. Notre planète souffre et on ne peut plus ne pas se sentir concernés.

Au-delà des efforts du quotidien (refuser un sac plastique à la caisse, avoir toujours sa gourde sur soi, faire attention à sa consommation alimentaire et privilégier le local et les fruits et légumes de saison), elle promeut la mode responsable et notamment la mode d’occasion, pour les bijoux bien entendu mais aussi pour les vêtements (une autre de ses passions), du vide-dressing à la braderie en passant par les friperies.

Les bijoux Noir Carat sont tous de seconde main. Ils sont durables et offre une alternative au neuf, ce qui permet au consommateur de limiter son impact écologique :  il faut en effet savoir que chaque année, 3300 tonnes d’or sont extraites dans le monde. Or, cette extraction a des effets dramatiques sur l’environnement et sur les femmes et les hommes qui travaillent dans les mines : déforestation, rejets de composants chimiques dans la nature, contamination des cours d’eau au mercure. Un chiffre à retenir ? Pour obtenir 0,24 grammes d’or, 1 tonne de déchets sont produits. Donc une bague en or produit à elle seule 20 tonnes de déchets. Cette industrie est également liée à la précarité des conditions de vie et de travail des chercheurs d’or, pour la plupart clandestins.

Consommer durable

Fanny considère qu’une consommation durable doit prendre le contre-pied de la surconsommation et avoir comme but de limiter les dépenses de consommation qui stimulent l’extraction naturelle et la production. C’est-à-dire, consommer tout en réduisant au maximum le coût en eau, en énergie et en utilisation du sol. Et cela s’applique à tout : les bijoux, le textile, l’alimentation, la décoration. En prenant conscience de notre impact écologique, on apprend à revoir nos besoins « réels » et à limiter nos achats compulsifs.

En effet, on a atteint des niveaux de consommation vertigineux, on entasse dans nos appartements, nos tiroirs débordent, on accumule des vêtements que l’on ne porte presque pas dans notre garde-robe ! En 1990, environ 8,1 tonnes de ressources naturelles ont été utilisées pour satisfaire les besoins d’une personne, en 2015, on était à près de 12 tonnes de ressources extraites par personne. Les émissions de CO2 croissent, de même que la température mondiale, avec des impacts directs sur l’environnement et la biodiversité.

Fanny a ressenti un besoin de retour à l’essentiel. Acheter moins mais mieux tout simplement. Ne plus posséder des dizaines de pulls mais se contenter d’une demi-douzaine. Pour repartir vers une consommation plus durable, Fanny a commencé par faire un grand tri, et en plus de faire un geste pour un planète en termes de consommation, elle s’est tout de suite sentie mieux dans sa tête. Fini les samedi après-midi passés à faire les vitrines, terminés ces matins où elle passait un temps fou devant son armoire sans savoir quoi mettre : avec une garde-robe plus limitée et sélective, et des pièces plus simples à combiner, elle met à profit le temps gagné pour des plaisirs plus raisonnés, comme la lecture, la cuisine, le sport…

Les intemporels de la garde-robe de Fanny

Fanny a à la fois une sélection de vêtements intemporels, mais elle ne pouvait pas évidemment ne pas allonger sa liste avec la description (et l'histoire!) de ses bijoux favoris.

Dans la boîte à bijoux de Fanny, on trouve donc: 

  • Une bague en or sertie d’un petit saphir que sa mère a reçu de la part de son père pour sa naissance
  • Une bague 3 ors, son premier bijou chiné qu’elle s’est offert au tout début de l’aventure Noir Carat pour se féliciter de se lancer dans l’entreprenariat
  • Une autre bague jaune en Or jaune 18 carats, ornée d’Onyx et d’éclats de diamants formant une étoile. Une bague avec vraie histoire, puisqu’elle a été créée et faite sur mesure par ses amis pour ses 30 ans !
  • Un pendentif ouvrant en Or 18 carats et sertie d’une plaque en Onyx et perles de culture en forme de croix sa grand-mère lui a offert. On peut y glisser une photo à l’intérieur
  • Un miroir doré qui orne son salon, qui n’est autre qu’un cadeau de mariage reçu par ses parents,
  • Une belle montre vintage d’un grand horloger suisse offerte aussi pour ses 30 ans
  • Un magnifique manteau peignoir en pure laine de confection française qui appartenait à son arrière-grand-mère. 

Et dans son dressing, Fanny nous livre ses 5 pièces intemporelles, les 5 chouchous dont elle ne peut se passer :

  • Une chemise blanche en coton ou en soie de belle qualité
  • Un pull noir col rond tout simple
  • Un short en jean, le 501 de chez Levis (sa madeleine de Proust de l’été)
  • Une paire de Converse
  • Un perfecto en cuir noir

 

Découvrez le site de Noir Carat: www.noircarat.fr

Pour être au courant des pépites ajoutées (plusieurs fois par semaines) à l'e-shop, suivez Noir Carat sur Instagram